19 février 2008

Rebecca (Alfred Hitchcock, 1940)

1940, Hitchcock peut enfin voir les choses en grand ! Après une fructueuse carrière en Grande Bretagne, le voila emporté par la pompe aspirante Hollywoodienne (parmi les autres victimes européennes on comptera entre autres Fritz Lang, Ernst Lubitsch ou Jean Renoir). Pour son premier film américain, celui qu’on qualifiera plus tard de « maître du suspense » sera amené à collaborer avec le producteur le plus réputé du moment. Et pour cause, David O. Selznick est à l’origine d’Autant en emporte le vent, film-monument par... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 01:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 février 2008

Fenêtre sur Cour (Alfred Hitchcock, 1954)

Ce film est l’un de mes préférés d’Hitchcock en ce sens qu’il témoigne d'un art du suspense indéniable (comme à son habitude), mais aussi qu’il lève le voile sur l’une des mises en scènes les plus remarquables de l’histoire du cinéma. Parallèlement, le cinéaste offre avec Fenêtre sur Cour une réflexion sur les rapports homme-femme intelligemment construite, grâce à un scénario ficelé à la perfection et des interprètes au sommet de leur art. Le film jongle perpétuellement entre explicite et implicite pour le plus grand bonheur du... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 19:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,