26 janvier 2013

Le Poison (Billy Wilder, 1945)

Le Poison (The Lost Weekend), quatrième film réalisé par Billy Wilder à Hollywood, assied définitivement le statut du cinéaste après la réussite déjà remarquée d’Assurance sur la mort un an plus tôt. La 18e cérémonie des Oscar en atteste : le film repart avec la plupart des récompenses majeures (Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleur scénario adapté). Pourtant, aujourd’hui Le Poison est quelque peu oublié, le nom de Wilder étant plus naturellement associé à d’autres titres parmi lesquels Sunset Boulevard,... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 novembre 2009

La Garçonnière (Billy Wilder, 1960)

C'est toujours un plaisir de replonger dans La Garçonnière tant ce film s'avère riche en émotion, en audace et en intelligence. Loin de moi l'envie de rabaisser d'autres oeuvres de Billy Wilder pour mettre celle-ci plus en avant. Assurance sur la mort, Sunset Boulevard, Certains l'aiment chaud : vous remarquerez que le Billy n'en est pas à sa première réussite. On retrouve ici en tête d'affiche l'acteur phare de Wilder, à savoir Jack Lemmon, petit employé dans une compagnie d'assurance qui, plus que toute autre chose rêve de devenir... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juillet 2008

Assurance sur la mort (Billy Wilder, 1944)

    Sur le grand arbre généalogique Hollywoodien, Billy Wilder fait partie de la deuxième génération ; en l’occurrence celle qui n’a pas connu le cinéma muet et qui a du attendre les années 40 pour s’emparer des studios. Wilder a eu pour maître Ernst Lubitsch, le roi de la comédie. Il suffira de citer ses réussites en la matière pour constater qu’il en fut le digne successeur : Certains l’aiment chaud, Sept ans de réflexion, La Garçonnière, Embrasse-moi idiot, etc. Pourtant ce n’est pas en comédie que Billy Wilder se... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 19:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mars 2008

Certains l'aiment chaud (Billy Wilder, 1959)

Quant à parler des grands maîtres de la comédie hollywoodienne, on en vient forcément à évoquer Ernst Lubitsch pour la première génération, et Billy Wilder pour la seconde. Les deux auteurs sont extrêmement liés, certes tout d'abord parce que Lubitsch fut lui-même le maître et inspirateur de Wilder, mais surtout parce qu’ils ont su insuffler une nouvelle fraîcheur à leur genre de prédilection chacun en leur temps. La comédie se joue souvent à quitte ou double. Billy Wilder y a quelquefois perdu, mais le plus souvent il y a... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 23:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,