31 mai 2009

La Pianiste (Michael Haneke, 2001)

Les prix décernés au festival de Cannes à La Pianiste (2001) puis à Caché (2005) faisaient office de rattrapage face à l'injustice que connut le film le plus percutant de Michael Haneke jusqu'alors, soit Funny Games, reparti bredouille lors de l'édition 1997. Après obtention de la récompense suprême en cette année 2009 pour Le Ruban blanc, on constate qu'Haneke brille d'autant plus lorsqu'il s'exprime dans sa langue. Non pas que la mise en scène soit moins maîtrisée. Je remarque juste que l'âpreté de l'allemand sied bien mieux à... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 février 2008

La Fille coupée en deux (Claude Chabrol, 2007)

Y a-t-il œil plus vicieux que celui du Chabrol ? Ah l’animal ! Fier monsieur sadique qui transforme les brèves de société en œuvres cinématographiques. Plus d’une fois il nous aura fasciné tant son regard de cinéaste est particulier. Les caractères ! Voila ce qui le fascine… Dans La Fille coupée en deux, bien que le mot ne se trouve que rarement prononcé, l’arbitre c’est « le sexe ». L’amour ? Mais quel amour ? Certains osent encore y croire, c’est vrai… mais l’amour n’est plus rien face à la luxure, péché capital qui obsède les... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 23:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,