12 juillet 2008

Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)

    Il y a dans Les Demoiselles de Rochefort un engouement unique. Certes le film est français, suffit-il pour s’en assurer de s’en référer au titre. Pourtant, il dégage merveilleusement l’euphorie propre aux « musicals » hollywoodiens dont Jacques Demy était tant friand. Ceci néanmoins à la différence qu’on ne peut réduire le film à un seul genre. Les comédies musicales américaines, aussi réussies soient-elles à l’image de Chantons sous la pluie ou Tous en scène, n’en sont pas moins des archétypes. Or, si Demy est moins... [Lire la suite]

29 mai 2008

Un conte de Noël (Arnaud Desplechin, 2008)

    La Palme d’or tant espérée est venue de là où ne l’attendait pas. Et pour cause, c’est sur Un Conte de Noël que misait l’ensemble de la critique française et non sur le dernier Cantet. Il faut dire qu’Arnaud Desplechin est l’un des auteurs français les plus doués et les plus appréciés de sa génération. Aller voir l’un de ses films revient à ouvrir un roman. Ses piliers, ce sont les personnages, des caractères si forts qu’ils pourraient être acteurs d’un mythe. Et de ci de là, conflits, exaltations, passions et... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 13:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2008

Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964)

           Se lancer dans un film de Jacques Demy, c’est d’ores et déjà accepter d’entrer dans son monde. Si vous, spectateur du XXIème siècle, êtes étranger à ce genre de cinéma, alors l’univers du cinéaste pourrait vous sembler mièvre et désuet de prime abord. Mais ne vous laissez pas submerger par les apparences, Demy est bien un auteur et sa filmographie l’une des plus fascinantes qui soit. Ses films forment une boucle. Chaque anecdote, chaque mot, chaque note est importante. Les Parapluies de... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mars 2008

L'Africain (Philippe de Broca, 1982)

Avant de devenir metteur en scène, Philippe de Broca démarra comme assistant auprès de Decoin, Chabrol et Truffaut. Mais étonnamment, grandir dans les jambes de ces grands cinéastes l’a très peu influencé quant au chemin à suivre dans sa carrière. Il sera donc proclamé « grand manitou des comédies françaises à gros budget ». On est certes très loin des Thomas Langman et Frédéric Forestier d’aujourd’hui (faut pas charrier), pour autant ne soyons pas naïfs au point de croire que le genre ait attendu les années 90 pour nous... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 13:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,