07 août 2009

Tous en scène ! (Vincente Minnelli, 1953)

Plus de deux mois sans nouvelles... j'avoue qu'il y aurait de quoi avoir honte. Non mais quel toupet de se pointer sans prévenir au beau milieu des vacances d'été ! Et sans excuse qui plus est ! Que voulez-vous... c'est comme ça, chez moi l'envie d'écrire, ça va, ça vient. En l'occurrence, ma soif de plume s'est réveillée au beau milieu d'un voyage en train, alors que Tous en scène se terminait sur ces mots : "the world is a stage, the stage is a world of entertainment"... Oui, on ne le répètera jamais assez : le monde est une scène,... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2008

Mamma Mia ! (Phyllida Lloyd, 2008)

    Passionné de comédies musicales, fervent admirateur de Meryl Streep et loin d’être allergique au disco, c’est tout naturellement (et sans honte !) que je suis allé voir Mamma Mia !. Il a toujours été de tradition à Hollywood d’adapter les comédies musicales à succès, qu’elles viennent de Broadway ou d’ailleurs. A l’origine, Mamma Mia ! est un spectacle de nationalité anglaise écrit par la britannique Catherine Johnson et qui repose sur les plus gros succès du groupe suédois ABBA. Direction la Grèce et l’île de... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 02:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
02 août 2008

Victor/Victoria (Blake Edwards, 1982)

        J’ai une faiblesse toute particulière pour les films de Blake Edwards. Peut-être parce qu’il fut l’un des seuls de sa génération à tant piocher son inspiration dans les films muets, favorisant ainsi la perduration du burlesque à Hollywood (on pense essentiellement à La Party, chef d’œuvre en la matière). Le bonhomme s’est essayé à tous les genres : biopics, films d’espionnage, drames, etc. et c’est sans surprise qu’il en vient à la comédie musicale, lui permettant ainsi d’exploiter les talents vocaux... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 juillet 2008

Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)

    Il y a dans Les Demoiselles de Rochefort un engouement unique. Certes le film est français, suffit-il pour s’en assurer de s’en référer au titre. Pourtant, il dégage merveilleusement l’euphorie propre aux « musicals » hollywoodiens dont Jacques Demy était tant friand. Ceci néanmoins à la différence qu’on ne peut réduire le film à un seul genre. Les comédies musicales américaines, aussi réussies soient-elles à l’image de Chantons sous la pluie ou Tous en scène, n’en sont pas moins des archétypes. Or, si Demy est moins... [Lire la suite]
17 mai 2008

Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964)

           Se lancer dans un film de Jacques Demy, c’est d’ores et déjà accepter d’entrer dans son monde. Si vous, spectateur du XXIème siècle, êtes étranger à ce genre de cinéma, alors l’univers du cinéaste pourrait vous sembler mièvre et désuet de prime abord. Mais ne vous laissez pas submerger par les apparences, Demy est bien un auteur et sa filmographie l’une des plus fascinantes qui soit. Ses films forment une boucle. Chaque anecdote, chaque mot, chaque note est importante. Les Parapluies de... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2008

Un Jour à New York (Stanley Donen / Gene Kelly, 1949)

Pour son premier essai derrière la caméra, l’ancien danseur Stanley Donen n’hésite pas une seconde à partager son titre avec Gene Kelly, son ami de longue date. Cette brillante première collaboration sur Un jour à New York annonce les réussites à suivre, à savoir Beau fixe sur New York et surtout l’immortel Chantons sous la pluie. L’histoire est celle de Gabey, Chip et Ozzie, trois marins qui font escale à New York pour 24 heures. Leur but : découvrir la ville et se trouver des compagnes pour la soirée. C’est ainsi que Gabey (Gene... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2008

Sweeney Todd (Tim Burton, 2007)

Burton est certainement le cinéaste le plus populaire de sa génération. Artiste reconnu et passionné, il ne se complait jamais dans la routine et trouve moyen d’accumuler les défis. Sweeney Todd était de taille. Soit l’histoire de Benjamin Barker, simple père de famille et heureux barbier dont le destin tourna au macabre lorsqu’il fut condamné injustement par l’infâme juge Turpin à l'incarcération à vie. Echappé de prison, il revient à Londres pour découvrir que sa famille a été mise en pièces : une femme empoisonnée et une fille... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,