20 juillet 2008

Max et les ferrailleurs (Claude Sautet, 1971)

    Avant d’être proclamé analyste des milieux aisés de la capitale (Les Choses de la vie, Un cœur en hiver, etc.), Claude Sautet s’est lancé de plein pied dans le film policier, apportant au genre de nouvelles lettres de noblesse. A la différence d’un Jean-Pierre Melville dont le style se veut froid et hautain, il propose une vision généreuse et bienveillante d’une société de marginaux évoluant dans de pittoresques décors de banlieue. Max et les ferrailleurs en est certainement l’exemple le plus brillant. L’histoire... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juillet 2008

Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)

    Il y a dans Les Demoiselles de Rochefort un engouement unique. Certes le film est français, suffit-il pour s’en assurer de s’en référer au titre. Pourtant, il dégage merveilleusement l’euphorie propre aux « musicals » hollywoodiens dont Jacques Demy était tant friand. Ceci néanmoins à la différence qu’on ne peut réduire le film à un seul genre. Les comédies musicales américaines, aussi réussies soient-elles à l’image de Chantons sous la pluie ou Tous en scène, n’en sont pas moins des archétypes. Or, si Demy est moins... [Lire la suite]
17 février 2008

La Grande Bouffe (Marco Ferreri, 1973)

Peu de gens savent qui est Ferreri et ô combien il fut important pour ceux qui allaient lui succéder dans l’histoire du cinéma. En effet, notre cher Marco n’était pas moins qu’un précurseur de l’idéologie qui anime nos réalisateurs contemporains. Car aujourd’hui, plus question d’user de la langue de bois, le 7ème art joue désormais cartes sur tables et se revendique loin d’avoir peur de la polémique. Il fut un temps où l’industrie avait des ambitions tout autres, les auteurs étant plus connus pour leurs talents de conteurs... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,