09 mai 2008

L’Été meurtrier (Jean Becker, 1983)

Dès ses débuts, Jean Becker s’est fatalement vu attribuer l’étiquette d’héritier du mauvais cinéma français des années pré-Nouvelle Vague. Son père Jacques (dont la réputation est tout autre) usait régulièrement de faits divers provinciaux pour les replacer dans des contextes magistralement tragiques (à l’image de son chef d’œuvre, Casque d’or). Le fiston s’amuse également à partir en campagne, mais seulement pour assurer sa réputation d’auteur popu, qui au final ne présente que peu d’intérêt. L’Été meurtrier reste son plus grand... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 22:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :