22 avril 2008

Deux soeurs pour un roi (Justin Chadwick, 2008)

Deux sœurs pour un roi attire l’attention par son sujet, purement historique et à des années lumières de ce qu’Hollywood nous fournit depuis quelques temps. Et pour cause, le film est britannique, comme le fut il y a quelques années le (trop) largement oscarisé Shakespeare in love. En revanche, l’argument de choix est typiquement américain puisqu’il repose sur un casting féminin magistral : les deux actrices certainement les plus en vogue outre Atlantique sont réunies, à savoir Scarlett Johansson et Natalie Portman. Avec un... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 avril 2008

Dans la vie (Philippe Faucon, 2007)

Philippe Faucon fait son petit bonhomme de chemin depuis le début des années 90. Cinéaste intelligent, il construit ses films autour de personnages forts (Sabine, 1992) et aborde des sujets qui lui sont particulièrement chers. Parmi eux, la condition de vie des immigrés en France. A ce jour son film le plus connu, La Trahison, sorti en 2006, traitait de la guerre d’Algérie. Si avec Dans la vie le ton change du tout au tout, l'oeuvre est sans conteste signée du même auteur. Deux algériennes en France : une arabe, une juive.... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2008

La Ronde de nuit (Peter Greenaway, 2007)

Peter Greenaway est un artiste extrêmement prolifique. Insistons bien sur la qualification d’« artiste » et non strictement de « cinéaste » puisqu’il touche peu ou prou à toutes les formes d’art, qu’il en soit de la musique, du théâtre ou de la peinture. Quant au cinéma, il l’aborde tel un bocal apte au pot-pourri. C’est en usant de toute sa palette créative que Greenaway revisite à l’écran la vie de Rembrandt. Le film s’articule autour de la toile qui selon lui a provoqué la chute du peintre, La Compagnie de Frans... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2008

Et Dieu... créa la femme (Roger Vadim, 1956)

La qualité première du réalisateur Roger Vadim fut d’avoir été un dénicheur de talents assez futé, offrant volontiers leur premier rôle important à quelques jeunes pointures encore méconnues, telles Catherine Deneuve dans Le Vice et la vertu (1963) ou bien Brigitte Bardot dans le désormais culte Et Dieu… créa la femme. Il aura donc suffit d’un seul film pour qu’explose le phénomène B.B. L’histoire nous amène à Saint-Tropez où Juliette, tout juste dix-huit ans, est une jeune fille à la beauté provocante et à la réputation de «... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2008

Pickpocket (Robert Bresson, 1959)

Pickpocket est le film idéal pour s’initier au cinéma de Robert Bresson. Sa mise en scène est définie par un système de choix qu’il explicitera en 1975 dans Notes sur le cinématographe. Il y développe l’importance qu’il donne au rapport qui lie un plan à un autre à défaut de la construction même du plan. D’où la recherche d’une certaine neutralité qui passe par un choix d’acteurs non professionnels appelés non plus « personnages » mais « modèles » car partisans d’un processus de désincarnation de la conscience. Mais malgré ces... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 13:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 avril 2008

True Lies (James Cameron, 1994)

Les opinions sont extrêmement divisées quant à la qualification d’ « auteur » attribuée à James Cameron (le débat est d’ailleurs plus enflammé en France que partout ailleurs). Personnellement, j’estime que le metteur en scène a amplement mérité les récompenses qui lui furent attribuées en 1998 pour Titanic, qui dans son genre est un film tout à fait réussi. Cameron est de ces cinéastes entrepreneurs de films à gros budget, et par conséquent extrêmement plébiscités par le public. A revers, la critique française s’amuse... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 23:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :