20 novembre 2008

L'Échange (Clint Eastwood, 2008)

  Si je n’ai pas écrit depuis un certain temps, je n’ai pas pour autant déserté les salles ni hésité à jeter un œil dans mes revues cinématographiques habituelles. Hébété, frustré, voire littéralement choqué de voir ce que ces gens de la presse, de même que ceux de la blogosphère, osent écrire sur le dernier Eastwood. « Mollasson », «  faible », voire carrément « sans inspiration » ! Que ne faut-il pas lire ou entendre ! L’Echange surprendra certes sur certains points, et notamment ce choix de revenir sur un fait... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 14:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 octobre 2008

Rumba (Dominique Abel / Fiona Gordon / Bruno Romy, 2008)

  Peu de cinéastes marchent par trois. Dans le cas concernant Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy, les résultats ont toujours été relativement probants. Ils sont de ces artistes discrets, ceux qui affectionnent les burlesques américains et qui savent se satisfaire d’un bout de carton en guise de décor. Car voila, Rumba est un film cheap, caractéristique fatalement handicapante dès lors que les aspirations sont un tant soi peu réalistes. Si le trio de cinéastes n’est pas exempt de conscience sociale (d’après la... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 17:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 septembre 2008

Gomorra (Matteo Garrone, 2008)

  C’est un fait, le cinéma italien est dans une impasse. Le temps où leurs fictions faisaient le tour du monde est bel et bien révolu. Désormais, un seul moyen pour tirer son épingle du jeu : oser s’aventurer en politique. Comme on le sait, le festival de Cannes s’applique chaque année à refléter les prouesses cinématographiques de telle ou telle contrée. Si en 2007 l’Italie était littéralement absente de la compétition officielle, en 2008 elle revient en force avec deux films. Deux films que l’ont retrouve d’ailleurs au... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 12:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
24 août 2008

Versailles (Pierre Schoeller, 2008)

    Détrompez-vous, Versailles ne s’attarde nullement sur les tribulations du roi Louis XIV. C’est dans les bois à l’orée du château que l’action se déroule, une terre réservée aux opprimés. Entre les arbres, des SDF ont construit des cabanons où, ainsi reclus, ils peuvent vivre en paix. Nina, qui erre dans les rues parisiennes avec son fils Enzo s’y retrouve par hasard et tombe nez à nez avec Damien, un vagabond plus ou moins satisfait de son état. Après une nuit passée dans sa cabane, elle lui confie son fils à son... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 23:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juin 2008

Tokyo ! (Michel Gondry / Leos Carax / Bong Joon-Ho, 2008)

    Qu’on ne s’y méprenne pas, le projet Tokyo ! n’est empreint d’aucune motivation touristique. Aux antipodes d’un Paris je t’aime, Michel Gondry, Leos Carax et Bong Joon-Ho serpentent la ville à tour de rôle pour n’en dégager que les aspects les plus mélancoliques (Gondry), claustrophobiques (Bong) et nauséabonds (Carax). L’envolée lyrique hors de tout réalisme des trois segments forme une certaine unité. Même si l’épisode Carax se distingue légèrement des autres, l’ensemble est homogène, et donc réussi. ... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 13:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 mai 2008

Le Bon, la brute et le cinglé (Kim Jee-Woon, 2008)

    Cannes ce n’est pas que du cinéma intello : pour preuve, j’ai aussi pu y voir le blockbuster tant attendu de Kim Jee-Woon, Le Bon, la brute et le cinglé. Ce film hommage à gros budget a beaucoup fait parler de lui en ce dernier jour de festival. L’occasion pour son auteur de s’extirper des genres plus communs en continent asiatique que sont le drame et le thriller (Deux sœurs, A bittersweet life) pour s’en tourner vers les grandes plaines de l’ouest américain. S’il est une chose que l’on peut affirmer, c’est que... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 01:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

29 mai 2008

Un conte de Noël (Arnaud Desplechin, 2008)

    La Palme d’or tant espérée est venue de là où ne l’attendait pas. Et pour cause, c’est sur Un Conte de Noël que misait l’ensemble de la critique française et non sur le dernier Cantet. Il faut dire qu’Arnaud Desplechin est l’un des auteurs français les plus doués et les plus appréciés de sa génération. Aller voir l’un de ses films revient à ouvrir un roman. Ses piliers, ce sont les personnages, des caractères si forts qu’ils pourraient être acteurs d’un mythe. Et de ci de là, conflits, exaltations, passions et... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 13:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 mai 2008

Il Divo (Paolo Sorrentino, 2008)

  Vu également à Cannes le prix du jury attribué cette année à l’italien Paolo Sorrentino pour Il Divo. Les rumeurs courent comme quoi Thierry Frémaux se serait ardemment battu pour que le film soit en compétition. Avouons que le sujet avait de quoi plaire à Sean Penn, le président du jury s’étant montré extrêmement demandeur en films politiquement engagés. Il sera servi. Sorrentino dresse avec Il Divo le portrait au vitriol de Giulio Andreotti, figure majeure du pouvoir italien ayant officié sept fois comme président du... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 01:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 mai 2008

Entre les murs (Laurent Cantet, 2008)

        Ô surprise ! Parmi les quelques films que j’ai eu l’occasion de voir à Cannes se trouvait la Palme d’or ! Qui l’eut cru ? Certes, on ressort assez réjouit du dernier Cantet, Entre les murs, annoncé en compétition à la toute dernière minute ; pour autant le film méritait-il vraiment d’accéder à la première marche du podium ? Exit les Eastwood, Khoo, Dardenne et Gray que l’on disait pourtant exceptionnels. Cannes fait enfin honneur à un film français, vingt-et-un ans après Sous le soleil de Satan de... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 01:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mai 2008

Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal (Steven Spielberg, 2008)

Enfin voici que débarque en salles le film tant attendu ! Après avoir fait l’évènement à Cannes dimanche dernier, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal est enfin visible partout en France ! Les critiques accusent ça et là une quelconque « banalité », du « déjà-vu » si ce n’est du « réchauffé ». Sortant à peine de la salle juste après avoir visionné les trois autres épisodes, je ne pouvais qu’être intransigeant quant à la qualité du dernier en date. Balayées les critiques mitigées, j’affirme et je signe : Steven Spielberg,... [Lire la suite]
Posté par twain81 à 17:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,